Contexte et perspectives

Les images du tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010 ont fait le tour du monde, révélant à la fois l'immensité des destructions dans plusieurs villes et tout particulièrement dans Port-au-Prince, mais aussi les conditions précaires dans lesquelles vit la majeure partie de la population urbaine haïtienne. Ces images ont par contre peu laissé entrevoir une autre réalité, pourtant centrale dans ces quartiers précaires: l'initiative, le dynamisme, la solidarité des populations locales. Confrontées à un manque structurel croissant de logements disponibles et aux carences généralisées des pouvoirs publics en gestion des services urbains, ces populations se sont organisées pour se doter elles-mêmes de logements et des services urbains qui leur étaient indispensables. Elles l'ont fait avec les limites des moyens, des connaissances et des expertises qui leur étaient disponibles.

C'est en tenant compte de cette réalité, que le Projet «Quartiers précaires et développement durable en Haïti» s'est donné comme objectif d'apporter son soutien aux institutions locales concernées : organisations communautaires, ONG, organismes publics, partenariats publics-privés. Les formations et les structures d'appui offertes dans le cadre de ce programme ont été conçues et mises en place dans la perspective de constituer un bassin de ressources humaines locales à même d'intervenir avec compétence et efficacité dans les quartiers précaires en Haïti.

Pour réaliser le projet, l'Université Quisqueya (UNIQ) de Port-au-Prince et l'Université du Québec à Montréal (UQAM) se sont associées en partenariat en s'adjoignant le Groupe de recherche et d'échanges technologiques (GRET) - Haïti. Le projet est financé par l'Agence canadienne de développement international (ACDI), volet 2 du programme de Partenariats universitaires canadiens en développement (PUCD) géré par l'Association des Universités et Collèges du Canada (AUCC). M. Paul-Martel Roy, professeur au Département des Sciences économiques de l'UQAM et M. Evens Emmanuel, doyen de la Faculté des Sciences, génie et architecture de l'UNIQ, assurent la direction du projet.

Le projet a débuté en juillet 2007 et doit se terminer en mars 2013. Lapdfdescription approuvée du projet (juillet 2007) et le pdfcadre logique approuvé (juillet 2007) sont accessibles en ligne.